btn_reservation

plu

btn_ident

btn_pacs

btn_emeyrargues-new

btn_boules

newsletter1-sombre

bouton_transport-sombre

meteo-meyrargues-sombre

Octobre 2018 Novembre 2018 Décembre 2018
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30

Prochains événements

Accueil -> Culture & associations -> Les associations -> Exposition jusqu'au 25 novembre : "L'ombre et la lumière" regards de photographe
Exposition jusqu'au 25 novembre : "L'ombre et la lumière" regards de photographe PDF Imprimer Envoyer
affiche
L'association Synthèse a le plaisir de vous convier
 le vendredi 16 novembre à partir de 18h 
au vernissage de l'exposition de photographies
 de Gilbert Thomann et de Do Benracassa
Meyrargues : Cave de l'ours, traverse Jean Jaurès
Exposition ouverte 
→ les samedi 17 et 24 novembre et 1er décembre
de 14h à 18h
→ les dimanches 18 et 25 novembre et 2 décembre
de 14h à 18h

L’Ombre et la Lumière  -  Regards de photographe

De la mer à la lune, Gilbert Thomann
De la lumière naît la vision, de sa capture naît la photographie. Là, est la quête de Gilbert Thomann., Dans cette magnifique série, le photographe échappe au figuratif pour nous offrir la poésie du reflet et de l’ ombre et tout ce que nous reconnaîtrons, nous l’aurons vu en rêve. La lumière, il la saisit dans ses jeux avec l’autre titan, la mer. Le soleil l’effleure, la moire, fait mine de s’effacer pour mieux laisser palpiter ses sourdes respirations, ourle une vague, rosit une voile, s’y noie à l’horizon. La lumière, il la traque dans ses plus infimes manifestations du quotidien et nous entraîne, de façon inattendue, dans le grand mystère des signes. Etonné par ce voyage, le spectateur se perd, se trouve dans ces énigmatiques clichés qui  nous parlent du Temps.

Théâtre d’Ombres, Do Benracassa 
Quai de gare : des voyageurs, des bagages, des visages, des sourires, des pleurs, des impatiences, une foule bigarrée?   Non, du noir et blanc, des noirs et gris. Des silhouettes. Do Benracassa frappe les trois coups d’un théâtre de marionnettes. Une lente chorégraphie anime avec une grande pudeur, au rythme du temps retrouvé, les étapes du voyage des hommes. Dans une succession de tableaux, de stations, devrions-nous dire, ces marionnettes disent vrai et nous parlent car nous nous reconnaissons. Sans avoir l’air de rien, Do Benracassa fait de l’anonymat un langage universel, il nous offre un peu de la comédie du destin.
Deux voyages donc qui se rejoignent. Les photographes nous donnent à croire que le hasard, de la nature, de l’instant ont été les maîtres de la partie, c’est sans compter que ces hasards, il fallait être là, les reconnaître, les saisir et nous en faire récit. L’oeil de l’artiste était au rendez-vous

 

Se connecter